Montpellier
MONTPELLIER, un pôle d’attraction, première ville où investir en 2018
8 juin 2018

Prélèvements à la source

Comprendre les changements attendus au 1er janvier 2019

Exit, le décalage d’une année

Jusqu’à cette année, le contribuable règle ses impôts avec une année de décalage. Avec le prélèvement à la source, le recouvrement de l’impôt s’adapte à la réalité de la situation de l’usager.
Lorsque des événements surviennent : variation des revenus, mariage, naissance…, l’impôt s’ajuste immédiatement et c’est un précieux avantage pour la gestion de la trésorerie familiale !

Par exemple :
Un jeune couple avec un enfant gagne chacun 1 700 euros net/mois. Ils payent 1 135 euros d’impôts par an. Avec l’arrivée d’un nouvel enfant, ils deviennent non imposables.
Sans le prélèvement à la source, en 2019, le jeune couple aurait dû payer 1 135 euros d’impôts et ils seraient devenus non-imposables en 2020.
Avec le prélèvement à la source, leur taux passe à zéro au plus tard un trimestre après le signalement de la naissance. Ils seront donc non-imposables dès 2019.
(exemple relevé sur le site www.economie.gouv.fr)

L’année «blanche», qu’est-ce que c’est ?
Il y a un deuxième avantage à ce changement : l’année 2018 devient une année blanche !
En clair, pas d’impôt sur les revenus 2018 !
En 2018, vous réglez les impôts sur les revenus de l’année 2017, et dès début janvier 2019 seront prélevés à la source les impôts de l’année 2019.
Troisième avantage : les réductions et crédits d’impôts seront maintenus !

Tous les détails sur : https://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source

Le prélèvement à la source, comment ça marche ?

 

 

 

Le taux : que faut-il savoir ?

Le taux de prélèvement est calculé par l’administration fiscale sur les revenus de l’année précédente. Il y a trois taux différents.
Le taux personnalisé : il prend en compte l’ensemble des revenus du foyers, tient compte de la situation familiale et des charges de la famille. Il est le même pour chaque conjoint.
Le taux individualisé : dans un couple, chacun peut opter pour un taux individualisé qui permet de prendre en compte les écarts de revenus entre les conjoints.
Le taux non personnalisé : dans ce cas, l’employeur applique un taux qui dépend uniquement du montant de la rémunération et ne tient donc pas compte de la situation familiale. Avec cette option, l’employeur n’a pas connaissance du taux réel.

Et les revenus fonciers, qu’en est-il ?

Pour les bénéficiaires de revenus fonciers, le prélèvement mensuel ou trimestriel à la source se déroulera de la même manière que pour les indépendants par des acomptes prélevés sur la base des déclarations de revenus.

En conclusion

Le mode de règlement change, mais l’impôt reste !
Il est donc toujours d’actualité d’investir et de profiter des différentes solutions pour optimiser vos impôts !